Art Lyrique – « Traviata »

Art Lyrique – « Traviata »

L’incandescente Judith Chemla s’empare du rôle de Violetta.

 

 

La musique de Verdi, le livret inspiré de La Dame aux camélias de Dumas fils et l’interprétation de la Callas participent de la légende de La Traviata. Un parfum tenace de réalité flotte dans cet opéra, comme si la vie et la mort de Violetta, « femme dévoyée » avaient quelque chose de plus vrai que celle des autres héroïnes lyriques. Cette longue fête qui se conclut dans la ruine et la mort fascine toujours par la beauté de ses excès. Dans un même espace, les musiciens mêlés aux chanteursacteurs explorent la fougue lyrique de Verdi autant qu’ils incarnent les personnages du roman. L’idée des trois concepteurs est bien d’entrelacer les œuvres pour faire naître une alchimie de jeu entre le parlé et le chanté, entre le français et l’italien. Chanter pour dire plus, pour dire autrement, pour exprimer autre chose.

Plus d’informations sur le site du Moulin du Roc.

 

Si vous êtes en déplacement sur Niort, l’appart-hôtel l’Angélique possède de la disponibilité pour ce soir. N’hésitez pas à nous contacter pour réserver.

Découvrez cet appart hôtel situé en centre-ville de Niort pour deux personnes maximum. A partir de 35 euros / nuit

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *